Le choix d’avancer…

J’adore ce petit film, je ne me lasse pas de le regarder. D’abord, ils sont rigolos ces pingouins à la démarche chaloupée. Et puis il est tellement tentant de leur prêter des attitudes et comportements très humains.

Comment ne pas imaginer qu’ils se concertent pour savoir quel chemin prendre quand leurs têtes se rapprochent ?

Comment ne pas imaginer que celui qui a sauté bombe le torse, fier de l’effort accompli ? C’est très drôle de prêter aux animaux nos propres attitudes !

Moi j'imagine leur dialogue: "rho, mais comment on va passer? t'as une idée toi?"...!

 

Et puis au delà de l’amusement, je ne peux pas m’empêcher d’éprouver une forme de tendresse pour ces deux compères qui n’ont pas, mais vraiment pas envie de se mouiller les pattes ! Alors vous savez comme il est humain de s’identifier à l’autre, comment on se retrouve chez l’autre, comment fonctionne cet effet miroir entre nous et autrui. Eh bien avec ces deux pingouins, c’est un peu pareil.

Je vois l’hésitation quand on est au bord, juste au bord. Comme il est difficile de sauter pour passer de l’autre côté de la rive. Comme on peut douter, parfois, de réussir et hésiter longuement avant de se lancer. Comme on peut avoir envie, comme on peut rêver d’être déjà parvenu là où l’on veut aller et comme parfois ce que faire un pas, juste un pas, demande d’efforts, de doutes, de regards en arrière, d’hésitation…

 

Mais quand on a un objectif, quand cet objectif est précis, quand on le veut vraiment, vraiment, alors il est plus facile de mobiliser toutes ses ressources, son énergie, sa créativité et hop ! On surmonte, on traverse, et on avance vers ce que l’on souhaite.

 

La prochaine fois que vous aurez une hésitation, un doute, un manque d’énergie pour avancer, pensez à ces deux compères à la démarche chaloupée. Souvenez vous de ce saut par dessus la rigole. Un petit saut pour vous, un grand saut pour le pingouin  et la conquête d’un nouvel horizon. Donnez vous envie, une fois la rigole traversée, de bomber le torse, avec fierté, pour cette avancée conquise. La liberté, finalement, c’est s’imposer ses propres limites. Et manifestement ces deux pingouins ont décidé qu’ils avaient la liberté de franchir la limite qui semblait les retenir… Quelles sont les limites que vous vous imposez, et quelles sont celles que vous pourriez choisir de franchir ?

 

Faites une petite liste, décidez aujourd’hui d’aller vers quelque chose que vous avez l’habitude de vous refuser, décidez quelle limite vous pouvez franchir, pour plus de bien être, plus de liberté, plus de joie, dans le respect des autres ?

Autorisez vous à franchir la petite rigole qui vous empêche d’aller vers quelque chose qui vous ferait plaisir et que la culpabilité, la peur ou le manque de confiance vous interdit. Un « non » que vous n’osez pas dire ? Un choix que vous n’osez pas faire ? Un petit achat que vous vous refusez ? Un moment pour vous, rien que pour vous, que vous ne vous autorisez pas ? Allez, avancez jusqu’au bord, une grande inspiration et hop ! Le petit saut qui vous emmène vers la liberté !

 

 

Commentaires : 0

Consultations:

12 rue de la Barre

Lyon 2e

 

Rendez-vous:

06 88 33 33 63

catherine.bethenod@gmail.com